A+ A A-

Aurait-on atteint le point de saturation des casinos au Wisconsin ?

casino 2Les gens opposés à l'expansion des jeux d'argent mettent en avant une chute de 5 % des revenus de 20 casinos indiens du Wisconsin de 2007 à 2011.

Cela serait selon eux une preuve que l'Etat a atteint son point de saturation en matière de casinos. Mais une tribu actuellement entrain d'essayer d'ouvrir un nouveau casino dans le Kenosha met plutôt cela sur le compte de l'économie.

Les joueurs ont misé près de 16 milliards de dollar dans les casinos du Wisconsin l'année dernière, soi 282 millions de moins qu'en 2007, selon les chiffres avancés par le Post-Crescent d'Appleton. Les revenus apportés par les jeux d'argent au sein de cette Etat ont chuté par les paris pour un montant d'environs 1,2 milliard de dollars en 2011, soi 5 % depuis 2007 selon un rapport publié en février de cette année par l'industrie indienne des jeux d'argent.

Les chiffres montrent qu'il y a « plus qu'assez d'opportunité là dehors » déclarait Brian Nemoir, le Directeur exécutif de Enough Already WI, une coalition opposé à l'expansion des jeux d'argent en dehors des territoires réservés pour. « Le désire de participer aux jeux d'argent est une décision personnel, mais en même temps, les couts associés à cela et l'effet sur la société les rend encore plus concernés».

La tribu des Menominees s'était exprimé au travers de leur porte-parole Lisa Wakau en affirmant que lorsque l'économie se relèvera, les gens chercheront plus d'endroits pour jouer et ajoutait « Je ne pense pas que nous ayons atteint le point de saturation [...] la population du nord-est du Wisconsin et des environs aime jouer ».

Les Menominees ont déjà géré un casino en Keshena depuis les années 80 et la tribu cherche actuellement un accord fédéral pour ouvrir le territoire aux casinos.
Un indicateur qui permet d'estimer le nombre de personnes qui jouent est le nombre de réclamation adressée au Conseil du Winsconsin sur les problèmes de jeux. Rose Gruber, le directeur exécutif du conseil, déclarait qu'ils ont reçu pas moins de 14 464 réclamations l'année dernière, une hausse de 7 % par rapport à 2011. Ceux qui recherchent de l'aide ont une dette moyenne de 38 500 dollars.

« Ce que nous avons vu avec notre service d'aide durant les quelques dernières années, avec le déclin économique, est que les gens jouaient encore plus à cause de la présence d'un sentiment de désespoir » selon Gruber. De nouveaux casinos ont été proposés à Beloit, Sheboygan et Shullsburg. Mais la proposition de la tribu des Menominee pour le Kenosha semble être plus près du bout du tunnel que les autres.
Le plan de la tribu, qui attend une action de la part du bureau fédéral des affaires indiennes, a été à la suite de la déclaration du Gouverneur Scott Walker qui dit que toutes les onze tribus doivent être d'accord avant qu'un nouveau casino en dehors des réserves puisse ouvrir, car la loi fédérale requiert l'accord du gouverneur.

Wakau dit être surprise par la position de Walker : « Notre attitude a toujours été qu'il y a une chambre pour tout le monde à la table ». Elle ajoutait « et nous n'empêcherons jamais une autre tribu de bien faire, jamais. Nous parlons de 3 000 bon travail avec bénéfices ».